Japon

Shintoisme

Anne de France, dite Anne de Beaujeu est née en avril 1461 à Genappe en Pays-Bas bourguignons, elle est fille aînée de Louis XI, dit "le prudent", surnommé universelle araigne sixième roi de la branche dite de Valois de la dynastie capétienne. La ligne directrice de sa politique fut constituée par le renforcement de l'autorité royale contre les grands feudataires et appuyée sur l'alliance avec le petit peuple. Il défendit ainsi les paysans vaudois du Valpute contre l'inquisition épiscopale en Dauphiné et La Vallouise fut ainsi rebaptisée en son honneur.

Le véritable nom des Églises vaudoises, celui qu'elles se donnent elles-mêmes en Piémont, est la Table vaudoise qui affirme désormais être apparue avec les disciples de Pierre Valdo, ou Vaudès, dans les années 1170 dans la paroisse Saint-Nizier de Lyon. Aujourd'hui, il existe une rue portant son nom la rue Pierre-Valdo dans le 5e arrondissement de Lyon.

 

Pierre Valdès était un riche marchand de la ville. Vers 1170, il écouta un passage de la vie de Saint Alexis narrée par un troubadour. Ce récit lui fit éprouver le désir de vivre plus près du Christ, de suivre nu le Christ nu. Il légua ses biens à sa femme pour suivre l'idéal de pauvreté apostolique, c'est-à-dire imiter la vie des apôtres. Il plaça ses filles à l'abbaye de Fontevraud, fondée par Robert d'Arbrissel.

 

 

Kotodama, le pouvoir du Verbe

Anne de France, dite Anne de Beaujeu est née en avril 1461 à Genappe en Pays-Bas bourguignons, elle est fille aînée de Louis XI, dit "le prudent", surnommé universelle araigne sixième roi de la branche dite de Valois de la dynastie capétienne. La ligne directrice de sa politique fut constituée par le renforcement de l'autorité royale contre les grands feudataires et appuyée sur l'alliance avec le petit peuple. Il défendit ainsi les paysans vaudois du Valpute contre l'inquisition épiscopale en Dauphiné et La Vallouise fut ainsi rebaptisée en son honneur.

Le véritable nom des Églises vaudoises, celui qu'elles se donnent elles-mêmes en Piémont, est la Table vaudoise qui affirme désormais être apparue avec les disciples de Pierre Valdo, ou Vaudès, dans les années 1170 dans la paroisse Saint-Nizier de Lyon. Aujourd'hui, il existe une rue portant son nom la rue Pierre-Valdo dans le 5e arrondissement de Lyon.

 

Pierre Valdès était un riche marchand de la ville. Vers 1170, il écouta un passage de la vie de Saint Alexis narrée par un troubadour. Ce récit lui fit éprouver le désir de vivre plus près du Christ, de suivre nu le Christ nu. Il légua ses biens à sa femme pour suivre l'idéal de pauvreté apostolique, c'est-à-dire imiter la vie des apôtres. Il plaça ses filles à l'abbaye de Fontevraud, fondée par Robert d'Arbrissel.

 

 

 

A sa fille elle parle en grande franchise et sincérité la prévenant au mieux des dangers du monde dans lequel elle aurait à évoluer, constitué de maintes embûches turpitudes et manigances. Véritable manuel de conseils pour les rudes et invisibles combats féminins, par ses recommandations elle révèle les moyens de protéger et préserver la plus haute des vertus.

Elle meurt le 14 novembre 1522 à Chantelle dans l’Allier. Anne de France fut inhumée dans la chapelle neuve du prieuré clunisien de Souvigny, près de Moulins, auprès de son époux et de sa fille.

 

Au travers du Mémorial Niten Ichi Ryu et des drapeaux de la Bourgogne et du Beaujolais, sont rappelés les responsabilités, le passé et le rôle clef des Sires de Beaujeu révélé par l’œuvre d’Anne & de Suzanne dont elles rendaient le bon Dieu responsable.

© 2018 Ecole Miyamoto Musashi - Hyoho Niten Ichi Ryu