Miyamoto Musashi Kenseî

Le Saint au sabre

Sa Vie

Musashi Miyamoto naquit à la 12eme année de l'ere du Tencho (1584), à Miyamoto, dans la ville d'Ohara. Son grand-père, Hirata Shougen, descendait de la noblesse de la vielle ère Harima.

 

Son père, Munisai, tout comme son grand-père, était au service de la famille Shinmen, qui contrôlait la région de Mimasaka depuis le château du Mont Takeyama, en tant que protecteur et entraîneur de la garde. La mère de Musashi, Omasa, mourut en donnant naissance à son fils. Il fut élevé par sa belle-mère, Yoshiko, comme son propre fils.

La famille Shinmen traversa plusieurs époques hostiles, et il fut raconté que Munisai était particulierement fort, peut-être même le plus fort de tous. MuniSai était un père très dur, élevant son fils de facon très stricte.

A cause des relations difficiles qu'il entretenait avec son père, Musashi eut une enfance solitaire et pas très heureuse. Néanmoins à mesure qu'il grandissait il se laissait de moins en moins écraser par la pression qu'exercait son père et il montrait des aptitudes rares pour les arts martiaux. Musashi décida de se donner un nouveau nom et choisit le nom de sa contrée de naissance; il s'appellerait désormais Musashi Miyamoto.

 

 

 

Ōhara village de Miyamoto Musashi
Miyamoto Musashi (Takezo), Otsu, Matahachi à Ōhara
Senseî Tadashi Chihara 10°
Dojo traditionnel à Ōhara
Statue Miyamoto Musashi à Ōhara

Durant la jeunesse de Musashi, beaucoup de styles et de techniques de combat étaient en vogue. A l'age de 13 ans il combattit Arima Kihei, qui pratiquait le style du Shintouryu, et l'emporta.

 

C'est après ce combat qu'il quitta sa ville natale et partit à l'aventure. Il voyagea à travers de nombreuses provinces, améliorant sans cesse ses techniques de combat, ce que le conduisit d'ailleurs à fonder son propre style de combat à 2 sabres: le Niten Ichi Ryu.

 

A 29 ans, il se battit contre Sasaki Kojiro sur l'ile de Ganryujima pres de Kyushu. Il livra plus de 60 duels et n'en perdit aucun. Il avait l'habitude de risquer sa vie sans jamais penser à la mort. Il était aussi bien un expert en sabre qu'un artiste. Dans ses dernières années il fit de nombreuses sculptures et dessins qui sont connus aujourd'hui encore.

 

Avec le même esprit qu'il avait pour perfectionner les techniques de sabres, pour devenir un expert en la matière, il s'impliquait grandement dans ses œuvres artistiques (ROGANZU, KOUBAIHATOZU).

Ganryū-jima - Musashi et Kojirō
Ganryū-jima - Musashi et Kojirō
Ganryū-jima - Musashi et Kojirō

Ōhara- Cho, son village de naissance

Budokan Miyamoto Musashi à Ōhara
Budokan Miyamoto Musashi à Ōhara

Grotte Reigandō, à l’Est de Kumamoto.

Musashi erra pendant longtemps, et quand il attegnit ses 50 ans il apprécia le patronage de Hosokawa Tadatoshi, le maître féodal de Kumamoto. En temps que expert en sabre invité, il vécu en paix.

En 1643, Miyamoto Musashi se retira dans la grotte Reigandō (temple de Ungan-ji) du Mont Iwato, à l’Est de Kumamoto. C’est là qu’il rédigera quelques semaines avant sa mort en 1645 le texte « Gorin no Sho » (traité des cinq roues).

Musashi mourut a Kumamoto en n'ayant jamais revu sa ville natale. Ses os furent ramenes a Ohara pour être scellés dans une tombe près de celle de ses parents.

 

grotte Reigendo - Miyamoto Musashi
cinq cents statues des disciples de Bouddha
grotte ecriture.JPG

© 2018 Ecole Miyamoto Musashi - Hyoho Niten Ichi Ryu

Miyamoto Musashi (Takezo), Otsu, Matahachi à Ōhara